Votre panier est vide  Votre compte

L'Apithérapie

  DÉFINITION DE L'APITHÉRAPIE  

      Le terme d'apithérapie a longtemps été associé exclusivement au traitement de certaines maladies (essentiellement rhumatismales) par le venin d'abeille. Ce n'est que depuis une cinquantaine d'années que son champ d'application s'est considérablement élargi sous l'influence et l'impulsion de nombreux scientifiques du monde entier dont les travaux ont démontré l'intérêt non négligeable des autres produits de la ruche dans le cadre de la santé.

      Pour le pollen et la gelée royale, les applications thérapeutiques humaines furent de véritables découvertes, dont quelques prolongements furent malheureusement exploités au tout début de façon trop mercantile, ce qui a gravement nuit à leur réputation pendant de nombreuses années. Fort heureusement, depuis les années 70, sous l'impulsion de quelques chercheurs et médecins - dont nous faisons partie - les choses ont été mises au point avec toute l'objectivité scientifique qui s'impose dans ces domaines.

      Pour le Miel et la Propolis, ce ne furent que des "redécouvertes" de vertus empiriques connues depuis des millénairesqui, après analyses et études cliniques menées de façon rigoureuse, ont été confirmées dans leurs indications ancestrales et codifiées pour leur meilleure utilisation thérapeutique possible. D'autres propriétés et applications ont d'ailleurs été découvertes à l'occasion de ces travaux.

      "L'apithérapie est le traitement des maladies par les produits récoltés, transformés ou sécrétés par l'abeille, et tout particulièrement pour l'heure : le pollen, la propolis, le miel, la gelée royale et le venin."

      Nous précisons pour les profanes en apiculture que le pollen est un produit récolté par l'abeille, que la propolis est un produit récolté et vraisemblablement légèrement transformé, que le miel est un produit récolté et transformé, que la gelée royale et le venin sont des produits sécrétés. La cire, qui est également un produit sécrété, n'entre pas dans le cadre de cette définition tout simplement parce qu'elle n'a aucun usage
thérapeutique
 médical. 

 INTÉRÊT DE L'APITHÉRAPIE 

       Compte tenu de son très grand champ d'application, à la fois préventif et curatif, de sa grande efficacité dans de nombreuses indications, de sa facilité de mise en œuvre, de son faible coût, de sa parfaite innocuité et de l'absence d'effets secondaires, contre-indications ou incompatibilités (en dehors du venin d'abeille qui implique des règles d'emploi extrêmement précises sous une surveillance médicale rigoureuse), l'utilisation des produits de la ruche représente une possibilité thérapeutique de premier plan qui ne demande qu'à être mieux connue. 


      Nous sommes persuadés que l'apithérapie trouvera, dans un avenir proche, une place non négligeable dans l'arsenal thérapeutique médical en vue de maintenir ou de rétablir la santé de tout un chacun dans les meilleures conditions de rapidité et d'efficacité. Mais en attendant qu'elle soit mieux connue et reconnue de façon plus officielle qu'elle ne l'est encore actuellement, rien ne vous empêche de bien vous informer à son sujet et d'en bénéficier dès maintenant en observant les recommandations détaillées dans les dossiers consacrés à chacun de ces produits de la ruche et, d'une façon générale.

 Enfin, il nous semble utile de vous signaler - dans le contexte agricole actuel d'utilisation intempestive de produits chimiques toxiques - que les abeilles sont aujourd'hui en grave danger de disparition et qu'il y a lieu d'être très vigilant pour qu'une telle catastrophe n'arrive pas car, en dehors de leurs salutaires produits dont nous pouvons profiter, elles participent directement - ce que peu de gens savent - à notre existence à travers la pollinisation de plus de vingt mille espèces végétales. Le fait de ne plus disposer de leurs salutaires produits serait certes ennuyeux mais pas vital. Par contre, la non reproduction de ces milliers de plantes entraînerait un bouleversement écologique d'une ampleur telle qu'elle mettrait notre propre survie en jeu. C'est à Albert Einstein que l'on prête - sans doute pour frapper davantage l'opinion - cette prophétie ayant sans doute était mise dans sa bouche par des apiculteurs américains qui n'avaient pas sa notoriété mais beaucoup de bon sens et de lucidité alors que le problème ne se posait pas encore au siècle dernier : Si l’abeille venait à disparaître, l’homme n’aurait plus que quelques années à vivre. L’abeille était présente sur Terre avant l’homme et elle constitue un maillon essentiel dans la chaîne de vie dont nous sommes totalement tributaires, il y a donc lieu de la préserver au maximum pour éviter la catastrophe qui en résulterait pour tous les humains. Qu'on se le dise...

Notre Abeille est votre force, venez decouvrir le meilleur de l'apithérapie cliquez ICI....

abeille-fleur.jpg

2 votes. Moyenne 5.00 sur 5.